Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mars 2007

Vêpres abouliques

Mes imperfections

Je lutte contre une inquisition bien-pensante qui craint encore pour l’humanité dans une grande volonté bienveillante : l’homosexualité est un problème, elle n’engendre pas, c’est l’anormalité. Cette Terre sur laquelle il y a bien trop de monde (population multipliée par six en un siècle !), nous devrions nous réjouir pour elle de l’homosexualité stérile qui préserve d’un avenir incertain des enfants innocents.

Il y a encore peu de temps être homosexuel (notez bien la composition du mot : homo : semblable et sexuel : le sexe est sale !) c’était être bon pour la camisole en hôpital psychiatrique. Comme si les homos ne passaient leur temps qu’à penser au sexe : c’est débile et je préfère encore le mot inverti, bien plus joli, vieilli, rare et très proustien, délicieusement.

L’autre imperfection détestable est la cigarette : « je fume au nez des dieux, de fines cigarettes ». Vous imaginez le profond désespoir qui m’envahit ce 1er février 2007 : obligée d’aller sur le trottoir pour céder à la tentation savoureuse : j’étais si bien dans ma salle de prof fumeur ! Il est très mauvais genre de fumer en général, bien plus pour une femme, en particulier. Je n'ai pas envie de vivre dans un monde aseptisé : je hais.

 Au nombre de mes faiblesses, j’oublie la plus importante, la meilleure : ma solitude et ce goût frénétique pour le silence...

Commentaires

Dans mes archives une note sur la loi de février...Je crois même que j'en avais fait deux : la médecine est la nouvelle religion
Je ne suis pas fumeuse mais solidaire.
Ceci dit Boulon essayez vous aussi d'être un peu plus tolérante dans le domaines où vous êtes rigide...
Comme la culture par exemple...

Écrit par : Rosa | 08 mars 2007

Rigide dans la culture ? Je ne saisis pas... Je me trouve très drôle, au contraire !

Écrit par : Boulon | 08 mars 2007

Je pensais bien sûr par rapport à vos élèves et à ceux qui n'ont pas vos exigences culturelles : dans ce domaine vous pratiquez la tolérance zéro ....

Écrit par : Rosa | 08 mars 2007

Non ! Je proteste... C'est faux et archifaux ! Les gens sont curieux ou ne le sont pas : ça ne relève pas de mes opinions, c'est un fait !
Je tolère l'ignorance, je comprends et conçois qu'on ne sache pas tout (personne n'a la science infuse) sinon je n'aurais aucun plaisir à enseigner... J'adore faire découvrir car moi-même j'apprends tous les jours ! Il y a tant de livres à lire et de connaissances à acquérir... Par le savoir, la sagesse !

Je suis déçue que vous parliez de "tolérance zéro" à mon égard : c'est largement connoté "petit roquet de l'Intérieur" : c'est fort désagréable ! Et je ne me reconnais pas !

Écrit par : Boulon | 08 mars 2007

Je crois que vous interprétez mal... Vous êtes exigeante par rapport à des connaissances dans un domaine précis qui est le vôtre
Quant à l'enseignement il ne se limite pas à la transmission des connaissances...
Quant à la connotation c'est vraiment vous qui la mettez pas moi !

Écrit par : Rosa | 08 mars 2007

1 : je suis exigeante avec moi-même.
2 : heureusement que l'enseignement n'est pas uniquement de l'instruction (et j'ai en tête les différents sens de ce mot).
3 : "tolérance zéro" est une expression débilitante vomie de la bouche de qui vous savez et que vous vous êtes appropriée... peut-être sans le savoir.
C'est toujours un plaisir de vous lire, Rosa, et j'ai apprécié votre dernier billet "Date"...

Écrit par : Boulon | 08 mars 2007

Mea culpa !
C'est vrai que l'expression s'est échappée (et non m'a échappé) et j'avais oublié d'où elle venait...
Méfiez-vous quand même de vos exigences : je voulais seulement vous dire que de l'exigence à l'intolérance...

Écrit par : Rosa | 08 mars 2007

Euh... oui, bonjour les amies...
2 petites questions Boulon :
1° Dans la "vraie" vie, tu es fachée avec beaucoup de profs de ton entourage?
2° L'adoption homoparentale, tu en penses quoi?

Écrit par : L.Myster | 09 mars 2007

Bonjour mon ami,
2 petites réponses L. Myster :
1° Je ne fais pas la différence entre la vraie vie et ce blog (tu fantasmes?)...
m'enfin bon. Non, je ne suis absolument pas fâchée avec les profs, au contraire ! Je suis juste un peu énervée après les cons.
2° L'adoption homoparentale, j'en pense que du bien. C'est un sujet sensible. Je trouve déjà l'adoption nettement plus intéressante que l'insémination artificielle qui à mes yeux un luxe inacceptable dans un monde où tant d'enfants sont livrés à eux-mêmes, sont abandonnés, ont faim, grandissent dans la guerre, etc.
Etre homo et élever un enfant, je ne sais pratiquement pas ce que c'est...même si au quotidien...

Écrit par : Boulon | 09 mars 2007

Presque directement concerné (mon frère en fait), c'est un bonheur.

Écrit par : L.Myster | 10 mars 2007

Les commentaires sont fermés.