Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 mars 2007

Perfide inconstance

Les carnassiers en marche

L’ordre moral, le pour et le contre, les dits incontestables des commentateurs publics et des sociologues avertis, les compassions déplacées et troublantes : je hais !

Lorsque j’observe ma nudité dans le miroir, je détermine ce corps comme une masse de chair abstruse et simplement, j’y constate un cerveau un peu plus développé que les singes. Si mon corps lutte contre les microbes, mon cerveau se nourrit pour survivre, très modestement. Je ne prétends pas être un être supérieur doué de génie et capable de changer le cours de l’humanité certes, toutefois, l’envie me prend d’anéantir les idioties débilitantes servies du matin au soir dans la rue, dans les journaux, dans les chaumières que je visite, chez les gens qui m’entourent. Je me révolte sauvagement. Je veux vivre loin.

Je me rappelle mes cours de philosophie dans lesquels on disait que le bonheur est le but ultime de chaque société… Je me sens loin du bonheur, j’ai plus de passivité que de désirs, plus de craintes que de bonheur : j’étais plus romanesque durant mes cinq et six ans. Aujourd’hui, le dégoût de la vie peut venir sournoisement et éloigner l’envie de toute société ; l’ambition est moindre et le repli s’affirme.
 
Relisons Sénancour : « Depuis ce moment je ne prétends plus employer ma vie, je cherche seulement à la remplir : je ne veux plus en jouir, mais seulement la tolérer : je n’exige point qu’elle soit vertueuse, mais qu’elle ne soit jamais coupable. » (Oberman, Lettre IV)
 
Je n’ai plus d’espérance pour ce monde. A quoi sert-il de naître ?

19:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

La deprime serait elle de saison ?

Écrit par : J. | 01 mars 2007

Le pessimisme peut être utile quand il permet une vision lucide de la réalité mais il peut être destructeur et tu es trop jeune et trop pleine de promesses pour te laisser détruire.

Écrit par : rosa | 01 mars 2007

Je m'en tape un peu maintenant que ma vie soit coupable. Longtemps elle a été vertueuse, mias la vertu m'étouffe. Par contre j'ai plein d'espoirs dans la vie, je reste un éternel optimiste et je fais tout pour que ma vie soit belle. Et tu sais quoi : parfois ça marche!

Écrit par : L.Myster | 02 mars 2007

L'optimisme est une vue intéressante de l'esprit, surtout s'il n'est ni dogmatique ni dément.
Mais optimisme et pessimisme, pour ma part, reflètent uniquement un état du corps.
Et tant que je ne lui ai pas imposé un dur travail physique, à mon corps, une bonne suée, je n'ai guère de chance d'être aimable, jovial, optimiste, positif, etc., C'est là que le bas blesse chez nos contemporains, ils ne veulent pas se l'avouer, c'est trop fatigant, ils préfèrent "la maladie", le romantisme sur fond de spleen, les idées suicidaires, les lamentations.
Et si ce que j'avance n'est qu'une vue de l'esprit, pour certains, et bien soit,
car il est évident qu'ici chacun se la raconte
comme il veut. (c'est ça le fun!)

Écrit par : little wing | 02 mars 2007

Bon, je vais effacer cette note... une faute de jeunesse... Je me sens déçue.

Écrit par : Boulon | 02 mars 2007

Bonjour B., je m'empresse de vous répondre,

ce que vous écrivez est amusant et instructif,
vous et Rosa, écrivez des choses amusantes et instructives.

Je disais autrefois bidonnantes et dramatiques,
je pourrais dire aussi tendres et aimables,
vous qui parlez avec votre coeur, évoquez des choses humaines.
Nos illusions :
nos craintes, nos joies, nos appréhensions, la foi en nos préjugés,
or il s'avère que
"depuis toujours il n'y a rien",

alors, Youpi!

Écrit par : little wing | 02 mars 2007

Cette fois little wing je suis d'accord avec vous mais rappelez-moi le nom de votre blogue...

Écrit par : Rosa | 02 mars 2007

Bonjour Rosa,

Vous vouliez dire mon embryon de blog, c'est : littlewing.hautetfort.com
dans lequel je ne maîtrise même pas le format de l'écriture,
j'avais utilisé l'expresssion "bidonnant et dramatique" dans un blog, et le copain m'a fait l'honneur de le mettre en en-tête.
Finalement je mettrais bien encore la même chose mais...
Je réfléchis pour mettre quelque chose du même genre,
vu que nous sommes tous venus sur cette terre pour nous réjouir, et ce serait fou de l'oublier un instant, ou d' imaginer le contraire.
A bientôt.

Écrit par : little wing | 02 mars 2007

Les commentaires sont fermés.